Accident de la vie

Selon les sources sûres, les accidents vie provoquent jusqu’à 11 millions de victimes chaque année. La majorité a rapport aux blessures bénignes. D’autres souffrent de handicap. Pire encore, ce drame est à l’origine de 20 000 décès par an en France.

Accidents domestiques ou Accidents vie privée, il fait partie de lourds problèmes de santé publique. Même si les autorités compétentes adoptent de nombreuses campagnes de sensibilisation par mesure de protection et de prévention, les chiffres ne cessent d’augmenter.

Pour renforcer les actions et démarches appliquées, il est nécessaire d’informer les citoyens sur la gravité de l’accident vie. Ils ont pareillement besoin de savoir les différentes formes d’indemnisation et assurances accidents vie.

C’est pourquoi on vous propose cet article qui expose en détail des points essentiels à prendre en considération sur le sujet. Pour mieux comprendre nos idées, il importe de vous fournir une définition de l’accident vie.

Qu’est-ce qu’un accident de la vie ?

Tout comme le suggère son nom, un accident vie constitue un traumatisme imprévisible ou non intentionnel subi par une personne.

On entend généralement à la télévision ou sur internet un accident vie privée ou accident vie courante. Le terme désigne un événement non souhaité qui ne concerne ni accidents du travail ni accidents de la route. Les accidents vie ne s’appliquent pas aussi aux incidents touchant les victimes de suicide.

Ils comprennent en revanche les accidents ayant lieu à l’extérieur comme sur le trottoir ou dans un magasin. Les accidents domestiques et les accidents médicaux en font également partie. Il en est de même pour les accidents de loisirs, de vacances, de sport et ceux scolaires.

Prenons le cas des accidents domestiques. Ils résultent dans la plupart des temps de chutes, brûlure, l’asphyxie ou suffocation, morsure et l’intoxication. 

Le risque de glissement s’applique spécifiquement aux enfants de 0 à 6 ans. En général, ils tombent dans les escaliers, du canapé ou de la chaise haute.

Mais ce n’est pas tout, cet accident vie constitue la cause de 90 % des décès de seniors plus de 65 ans. Il peut être entraîné par un problème d’équilibre, une mauvaise vue ou un habitat non conforme pouvant provoquer la chute.

Outre cela, les noyades, incendies et accidents liés à l’électricité figurent parmi les accidents domestiques. Ils peuvent engendrer des conséquences dramatiques.

Le danger des accidents vie

Chute, intoxication alimentaire ou brûlure, quelle que soit la forme de l’accident vie, il entraîne bien entendu des impacts sur la santé des victimes. Dans certains cas, il a des conséquences considérables sur leur vie comme une incapacité permanente ou même un décès.

Les accidents vie privée créent un stress ou traumatisme aux proches notamment le conjoint, les parents ou enfants de la personne accidentée. Une assistance psychologique peut alors s’avérer nécessaire.

À part cela, ce drame occasionne une perte financière plus ou moins importante. À la suite d’un accident, certaines victimes ne peuvent plus travailler à une durée indéterminée. En conséquence, c’est à leur famille d’assumer toutes les charges. L’accident vie engendre ainsi une lourde baisse du niveau de vie.

Quoi qu’il en soit, ces suites ne sont pas forcément difficiles à supporter lorsqu’elles sont prises en charge par un contrat assurance. À souligner que la mutuelle et la Sécurité sociale assument généralement les frais de santé.

Quant aux conséquences financières, elles peuvent être couvertes par des modalités de garanties. Celle de garantie accident vie constitue une formule très connue par les foyers français. Mais il y a aussi d’autres options de contrats de prévoyance.

Certaines démarches sont à respecter afin de pouvoir bénéficier d’une indemnisation. Le passage suivant vous apporte des explications importantes sur le propos.

Victime d’un accident de la vie : comment se faire indemniser?

Afin d’obtenir une indemnisation, il faut avant tout répondre aux conditions de la victime d’un accident vie.

Le sujet concerné doit subir des accidents comme ceux domestiques, scolaires, de sport ou de loisir. Il peut aussi souffrir des agressions et incidents se déroulant à l’extérieur comme les morsures par un animal ou accidents dans un magasin.

Une fois ces conditions remplies, il est invité à vérifier le contrat assurance qu’il a souscrit si celui-ci s’applique aux accidents vie. Si tel est le cas, il jouira sans doute d’une protection relative à l’indemnisation conforme au dommage.

À signaler que tout dépend de la formule du contrat. Certaines ont rapport aux indemnisations forfaitaires. D’autres quant à eux relèvent d’une indemnisation en droit commun. Il faut donc lire attentivement le contenu pour ne pas vous tromper.

L’étape suivante consiste à déclarer l’accident vie. L’assurance accidents accorde 5 jours à la victime après l’événement pour accomplir cette phase. Quant à elle, elle a 2 mois afin d’étudier le dossier et prononce son verdict.

Si vous subissez un accident corporel, cela nécessite une évaluation des préjudices indemnisables. Un médecin engagé par la compagnie d’assurance effectue un diagnostic pour une expertise médicale.

Il est préférable d’avoir recours à l’assistance d’un autre praticien pour votre défense. Après l’observation, ce spécialiste établit un rapport détaillant les résultats. Ceux-ci serviront à la réparation du dommage.

La personne accidentée a droit aux indemnités de la garantie accident vie ou GAV. Le montant dépend du contrat assurance. Nombreux sont les points à prendre en compte.

À un certain moment, l’assurance refuse de vous rembourser. Elle peut également traiter avec indifférence les suites de l’accident vie afin de réduire la somme de l’indemnisation. Face à cette circonstance, il n’y a rien de mieux que de compter sur l’assistance d’un avocat.

Expert comme il est, il vous accompagne dans toutes les procédures. Il vous aide à obtenir une indemnisation nettement supérieure à celle offerte par la compagnie.


Indemnisation d’un Accident de la Vie par un contrat

Tout individu a droit à la souscription d’un contrat contenant une garantie accidents vie. Il existe de nombreuses options correspondant à tous les cas.

D’autres personnes préfèrent un contrat de type individuel auprès d’une banque. Certains parents choisissent l’assurance scolaire pour leurs enfants.

Cette dernière peut être incluse dans le contrat garantie accident vie habituel ou celui multirisque habitation. Si tel n’est pas le cas, il reste envisageable d’en souscrire une auprès d’un établissement scolaire.

Quoi qu’il en soit, il n’existe aucune formule fixe définissant l’indemnisation. Elle varie selon les compagnies d’assurance. Elle s’effectue en fonction des règles contenues dans le contrat garantie. Ce dernier détermine toutes les conditions. Il reste ainsi plus raisonnable de disposer d’une copie du contrat assurance.

Parmi les différents types de contrats, la GAV ou garantie accidents vie séduit de plus en plus de familles. Elle se rapporte aux accidents graves et s’adresse aux sujets qui n’ont aucune couverture en cas d’accident sans tiers responsable.

Si vous souscrivez cette formule d’accidents vie contrat, vous jouissez d’une indemnisation minimale. Mais vous devez être victime d’un accident corporel occasionnant par exemple un préjudice esthétique ou une incapacité permanente de travail.

On distingue également les contrats Indemnités Blessures. Cette formule couvre les accidents vie courante proposant une indemnisation forfaitaire à la suite des blessures comme la luxation, fracture ou brûlure.


Indemnisation d’un Accident de la Vie par un fond de solidarité

Pour être couverte après un accident, toute personne a la possibilité de souscrire au capital d’une compagnie d’assurance et reçoit l’indemnisation du fond de solidarité. On découvre un grand nombre d’organismes se chargeant de l’affaire et jouissant d’un financement de l’État.

Parmi les plus connus, l’ONIAM ou la CCI, le FGAO, le FGTI ou la CIVI sont à votre service lorsque vous êtes victime d’un accident vie. Ces différentes agences d’assurance accidents proposent des indemnités qui sont encore discutables.

Comme elles proposent une offre effectuée par la compagnie d’assurance, cette suggestion semble parfois insuffisante méritant d’être remise en cause.

L’assistance d’un avocat s’impose pour vous guider à anticiper les difficultés. Il s’interpose en votre faveur auprès de l’assureur afin d’améliorer l’indemnisation. La partie ci-dessous vous apporte quelques explications sur les services du fond de solidarité les plus réputés.

L’ONIAM ou Office national d’indemnisation des accidents médicaux prend en charge l’indemnisation des victimes d’aléas thérapeutiques et d’accidents médicaux. La CCI ou Commission de conciliation d’indemnisation fait partie de sa commission indépendante.

Quant au FGAO ou Fonds de garantie des assurances obligatoires, cet organisme est créé pour dédommager surtout les victimes d’accident de la circulation à titre de solidarité nationale. Il intervient quand le responsable du drame n’est pas assuré ou identifié.

Pour CIVI ou Commission indemnisation victimes infractions, sa mission ressemble à peu près des organismes précédemment cités. Elle aide les victimes d’une incapacité permanente, agression sexuelle, escroquerie, extorsion de fonds et bien d’autres encore.


Indemnisation de l’Accident causé par un responsable

Devant la pluralité des contrats d’assurances accidents, chaque formule répond à un cas bien spécifique.

A un moment donné, un accident vie se produit à la suite d’un comportement ou une négligence d’une tierce personne. Dans ce cas de figure, sa responsabilité civile est engagée. En principe, la charge de l’indemnisation revient à sa compagnie d’assurance.

Pour avoir une réparation du dommage intégral, il importe d’exercer un recours en droit commun. Il faut dire que la procédure de l’accident garanti constitue une mission complexe. Il est donc impératif de réunir toutes les preuves liées aux faits.

Pour vous faire indemniser du préjudice corporel, tâchez de conserver toutes les factures d’hôpitaux et attestations de soins. Lors de l’intrusion de l’assurance adverse, elles sont d’une grande aide pour récupérer l’intégralité des frais que vous avez réglés.

La compagnie fera le nécessaire pour limiter son droit à l’indemnisation. Le recours à un avocat s’avère encore une fois indispensable.

Grâce à son intervention, le responsable de l’accident vie déclare en un temps court l’incident à son assurance. De par cette démarche, vous obtiendrez rapidement l’indemnisation de tous les préjudices.

Il arrive aussi que la tierce personne refuse d’admettre sa culpabilité. L’avocat apporte toutes les preuves. Si cela parait encore insuffisant, il n’hésite pas à saisir le tribunal pour faire valoir tous vos droits.


L’indemnisation de l’Accident de la Vie en cas d’Agression

Comme avec toute autre forme d’accident vie, la victime d’agression est en droit de recevoir l’indemnisation conforme à la circonstance.

Si l’auteur de la violence est reconnu, il encourt effectivement des sanctions pénales. Mais à part cela, il est condamné à assurer l’indemnisation de la personne agressée.

Cette dernière doit en premier lieu déposer une plainte auprès de la brigade de gendarmerie ou du commissariat de police le plus proche. Le but est d’informer le Procureur de la République de l’incident.

Si l’attaque cause des dommages corporels conséquents, une expertise médicale devra se produire évaluant le préjudice. La compagnie d’assurance ou la CIVI ou encore le tribunal désigne le praticien expert judiciaire.

En cas de décès de la victime, ce sont aux ayants-droit de jouir de l’indemnisation dans le cadre du préjudice moral.

Si l’agresseur n’est pas solvable ou il n’est pas retrouvé, un fond de solidarité nationale intitulé

Commission d’indemnisation des victimes d’infractions ou CIVI s’occupe de l’indemnisation du sujet concerné.

Pensez aussi à vérifier si ce dernier n’a pas souscrit un contrat assurance pour bénéficier d’une indemnisation complémentaire. Le contrat de prévoyance et la Garantie accidents vie sont capables d’intervenir en sus de la CIVI.


Assurance accident de la vie

L’assurance accident vie désigne une assurance facultative couvrant des accidents se produisant au quotidien.

Même si cette formule n’est pas obligatoire, elle joue un rôle crucial dans la mesure où elle s’avère une garantie de prévoyance. Elle se montre extrêmement indispensable non seulement pour vous, mais également pour votre famille.

À titre indicatif, il existe chaque année des millions de Français qui sont victimes des accidents vie privée ou ceux domestiques. Bien que certaines situations comme petite brûlure ou coupure ne paraissent pas dangereuses, d’autres provoquent des conséquences graves. Ceux-ci déclenchent même une incapacité permanente ou dans le pire des cas un décès.

Afin de ne pas en arriver là, il n’y a rien de plus sûr que d’être souscrit à l’assurance accidents vie. Même si vous êtes responsable de l’incident ou une victime, vous pouvez être indemnisé.

Cette vie assurance n’intéresse pas uniquement la perte de l’intégrité physique psychique de la victime. Elle couvre d’innombrables situations y compris de l’ordre esthétique, moral et financier. L’accidenté n’a pas besoin de prouver quoi que ce soit pour être pris en charge. Il en bénéficiera, grâce à la formule d’assurance accidents vie.

Lorsque vous souscrivez au capital de l’assurance dans la jeunesse, sachez que le coût se révèle être intéressant. Vous avez la possibilité d’assurer votre conjoint ou la famille entière. En cas d’accident vie, le devis assurance accidents est fixé au cas par cas.

La compagnie détermine le tarif selon une évaluation du dommage professionnel et économique subi. D’après la loi, la somme maximale d’indemnisation dans un contrat garantie accident vie excède un million d’euros.


Garantie accident de la vie

Certaines personnes pensent que les accidents vie arrivent uniquement aux autres. Toutefois, ils surviennent parfois au moment où l’on s’y attend le moins.

Au pire cas, ils entraînent un changement radical de votre vie ainsi que celle de votre famille. L’accident peut provoquer une paralysie, invalidité partielle ou incapacité permanente.

Dans ces situations, on ne peut pas toujours compter sur l’assurance subsidiaire, la sécurité sociale ou votre mutuelle. D’autant plus que ces conséquences nécessitent des aménagements spéciaux, ils sont cependant à votre charge.

Fort heureusement, le contrat garantie accident vie ou GAV vous permet d’être indemnisé lors d’un accident vie privée. Quand celui-ci cause du décès ou des dommages corporels, il vous protège ainsi qu’à votre famille des impacts financiers de l’incident.

Pour ceux qui sont atteints d’un handicap suite à un accident vie, ils sont couverts par cette forme de garantie accident. L’indemnisation vise à réparer la souffrance endurée et le dommage moral subi par la victime. Elle a pareillement pour objectif de compenser la perte de revenus.

Ce type d’assurances accidents vie couvre tous les préjudices corporels liés aux accidents vie privée, domestiques, médicaux et aux catastrophes naturelles technologiques. Il prend également en charge les victimes d’attentat et d’agressions.


Que couvre l assurance accident de la vie

L’assurance accident vie, comme son nom la mentionne, couvre de différentes formes de vie privée accidents. Nombreux sont les événements inévitables qui peuvent survenir tous les jours à titre d’exemple les accidents de bricolage, la chute, les morsures de chiens, la fracture à cause d’une activité sportive.

Puisqu’ils occasionnent des conséquences préoccupantes sur le plan financier comme sur le plan physique, ils peuvent être couverts par le contrat garantie accident.

Afin de toucher l’indemnisation, vous devez déclarer le drame dans les 5 jours après les faits auprès des assurances accidents vie.

Cette démarche offre de nombreux avantages. Non seulement elle protège l’assuré de divers accidents, mais soulage aussi sa famille dans les circonstances les plus graves.

Si la victime de l’accident est décédée, le contrat d’assurance vie privée accidents allège les frais d’obsèques. Il indemnise également la perte de revenus des proches. Ce n’est pas tout, il prend en charge le préjudice d’affection.


Assurance accident de la vie comparatif

Dans l’optique de vous prémunir des accidents vie courante, rien n’est mieux que de souscrire un contrat garantie accident vie.

Il existe actuellement de nombreux contrats assurance qui paraissent alléchants. Chaque assureur propose des offres spécifiques. Afin de vous aider à dénicher celle qui vous convient le plus, il est préférable de consulter un comparatif.

Il s’agit d’une excellente solution vous permettant de faire le bon choix de votre assurance garantie accidents. Pour ce faire, il suffit de vous rendre aux comparateurs en ligne.

En quelques minutes, vous dénicherez la meilleure option pour vous protéger de vie privée accidents. Mieux encore, vous pouvez y trouver les différentes exclusions qui vous empêchent de bénéficier de la garantie accidents.

Les sports dangereux ne sont pas couverts par la GAV, mais certaines compagnies les acceptent. En consultant le comparatif, vous aurez l’occasion de bien vous renseigner sur chaque contrat présenté.


Victime ou accusé, viol, violences, homicide, escroquerie, Défense ou Assistance

Quelle que soit la forme d’une infraction pénale, la victime a droit à un dédommagement financier pour les préjudices qu’elle a subis.

A part la décision du tribunal, elle est invitée à réaliser la demande d’indemnisation auprès de la CIVI. De même, elle touche une indemnisation par le Fonds de garantie. Ce dernier constitue un organisme dédié à dédommager les victimes d’infractions dans le cadre de la solidarité nationale.

Depuis octobre 2008, un autre dispositif d’indemnisation appelé SARVI ou Service d’Aide au Recouvrement des Victimes d’Infractions a été mis en place. Il a été créé pour vous indemniser de manière plus efficace, plus simple et plus rapide.

Quant au cas de l’accusé ou du responsable de la violence, une procédure pénale est applicable. Il encourt des années de prison selon la gravité des faits.


Exemples de questions concernant un accident de la vie avec un contrat

Une personne victime d’un accident vie domestique ne comprend pas l’usage de la GAV avec 5 % d’incapacité permanente.

Elle est écrasée par un portail de 800 kg chez ses proches. Après l’hospitalisation et différentes interventions chirurgicales, son pied ne peut pas fonctionner comme il se doit. Elle se demande aussi si l’assureur de sa famille ne doit-il pas s’interposer puisque sa porte cause l’accident vie.


Les accidents de sports et de loisirs

Ces incidents figurent dans le classement des préjudices couverts par l’assurance accident vie. Toutefois, les séquelles d’un sport dangereux sont exclues de la liste par exemple le saut à l’élastique, la spéléologie et le parachutisme.


Les accidents domestiques

On distingue plusieurs types d’accidents domestiques qui sont pris en charge par la garantie accidents vie. Pour bénéficier de la réparation, il est urgent de procéder à la déclaration de l’accident à l’assureur.


Les accidents scolaires

À l’instar des accidents médicaux, domestiques et de sport, ils font partie des accidents vie couverts par la GAV. Il reste pareillement possible de souscrire une assurance scolaire chez l’établissement d’enseignement qui reçoit votre enfant.


Les accidents liés aux produits défectueux

L’usage ou la consommation des produits défectueux constitue l’une des sources d’un accident vie. Pour demander réparation, c’est au fabricant de l’article qui assume toutes les charges afin d’indemniser la victime.

Retour en haut